Faire du compost a toujours fait partie de la nature. Ce n’est pas un principe auquel on adère. C’est l’état naturel des choses. Comme me le rappellait judicieusement Raphaëlle Groulx de chez Éco-Quartier du Plateau Mont-Royal, les anciens pratiquaient le compost en enterrant tous leurs restes dans le sol. Ici, les Premières nations conservent encore cette tradition, qui est même parfois ritualisée. Toutes les Premières nations du monde font du compost sans en savoir le nom, car leur mode de vie est beaucoup plus lié aux cycle naturel de la nature. Chez les Améridiens, nous sommes responsables de l’état dans lequel nous laissons la terre pour les 8 générations qui nous suivrons. Mais les occidentaux ont peu à peu délaissés le compostage seulement depuis l’ère industrielle.

This history of compost

Publicités