Mon objectif: un buffet du temps des fêtes avec zéro déchets!

Ce n’est pas impossible, mais difficile à atteindre. Il est possible de commencer par faire des efforts, bon point de départ. Vous planifiez votre réception du jour de l’an, avec 40 invités prévus? Vous pourriez servir les bouchées dans de la vraie vaisselle, si vous prévoyez aussi une activité commune de ménage dans votre fête… Ou si vous voulez passer la journée suivante à faire la vaisselle, pour vous détendre (!). L’an dernier, lors d’une visite dans une quincaillerie grande surface, quelle ne fut pas ma surprise lorsque j’ai vu des assiettes de Noël en porcelaine soldées au même prix que la vaisselle jetable. J’hésitais, tentée par cette aubaine alléchante, mais je me refusais d’acheter un produit qui ne servirait qu’une fois l’an. Mais ma surprise fut totale quand un employé sympathique (appelons-le Réal), plein de bonne volonté et de conseils de mononcle, me fit cette réplique: « À ce prix-là, jetez votre vaisselle après avoir servi vos invités, ils seront impressionnés. » Pour lui, il était évident que jeter de la vaisselle de porcelaine était une bonne idée, car elle avait coûté un prix si bas, et que nos invités seraient ébahis du déploiement de notre richesse. Réal imaginait que mes invités s’exclameraient: « nos hôtes sont si riches qu’ils mettent leur vaisselle à la poubelle après une seule utilisation, wow ». Ici, j’ai compris l’énorme fossé de valeurs qui me séparait de cet homme. Pour lui, l’accomplissement et la richesse lui permettait un bien-être personnel agréable, et la poubelle était une façon de disposer de choses dont on ne voulait plus, comme une armoire géante qui avalait tout dans un néant sans conséquences. Soupir. Méchant choc de valeur. Comment on explique sa vision écologique à Réal en deux minutes dans la rangée 8 chez Canadian Tire?

Sans allez jusqu’à réaliser le plan farfelu de l’inconséquent Réal, je comprends quand même que plusieurs optent encore pour la vaisselle jetable. Mais au moins, ne prenez pas de la vaisselle de plastique et des assiettes de polystyrène ou de carton ciré! Tout cela finira au dépotoir, impossible à recycler. Il existe de la vaisselle compostable. Une entreprise de Sherbrooke Nova Envirocom offre des ustensiles et des assiettes faites d’Amidon de maïs sans OGM. Cette entreprise Québécoise a mis ces produits sur le marché en 2007. Nova Envirocom offre aussi des services divers, tel que « l’événement zéro déchet » où l’entreprise aide des organisateurs d’événements, de festivals et de colloques à réduire leurs déchets au minimum. Et ils offrent des activités de formation. On pourrait inscrire Réal de chez Canadian Tire.

Publicités