Après ce long silence attribuable à un contrat de réalisation pour les 25 ans du Grand Prix du Conseil des arts de Montréal, je reprends doucement l’écriture de ce carnet. Mon projet Detritus avance doucement à l’ONF, nous avons mis en place un calendrier de production où les étapes se clarifient. Produire un web-documentaire est très différent d’un documentaire classique, et les étapes de productions demandent la mise en place de nouvelles procédures, d’une mentalité différente. Donc, la prochaine étape sera de définir clairement l’expérience de l’usager. En gros: que se passera-t-il en attérissant sur le site du projet…

Je chéri l’idée que chaque personne puisse définir son profil, afin de vivre une expérience personnalisée, selon sa sensibilité aux problèmes environnementaux, et selon sa familiarité avec le web. Mais cette idée tiendra-t-elle la route?

Mon objectif demeure avant tout de faire vivre une expérience unique au public, et de partager ma vision personnelle du problème que constitue les déchets. Je ramène sans cesse le coeur du projet: notre lien au déchet. Pas le recyclage, pas le compost, pas la gestion des déchets! Évidemment, je touche ces éléments, mais la clef demeure la conscience écologique afin de réduire les déchets. Cet élément est un point de départ afin de progresser individuellement et collectivement dans la voie du développement durable.

Publicités