Toutes les réflexions amenées par mon projet m’amènent dans des zones sombres comme dans les zones les plus lumineuses de mes pensées. Prisonière de nos liens avec la société, je suis confrontée chaque jour avec des paradoxes difficiles. Je n’aime pas produire de déchets, mais comment s’en défaire si chaque produit consommé est suremballé? Il faut faire les bons choix, je le concède, mais c’est un combat quotidien contre l’offre abondante de produits suremballés, non respecteux de l’environnement et de la justice sociale. Comment être certain que ce qu’on achète a été produit écologiquement, avec une réelle démarche de respect de la nature, et en respectant les droits des travailleurs qui l’ont produit? Les certifications et logos sont si nombreux, qu’il est difficile d’y voir clair. Si on ajoutte tout le marketing vert et la publicité qui nous manipule à des fins mercantiles, c’est presque impossible de faire confiance aux prétentions écologiques d’un produit. Cesser de consommer à outrance serait la voie logique qui permet de freiner la destruction que l’on fait subir à la planète, mais devant la machine capitaliste et son train de valeurs attrayantes, c’est complètement utopique.

Je suis confrontée quotidiennement à des milliers de choix de société qui sont hautement illogiques si nous voulons faire cesser le suicide collectif dans lequel nous sommes engagés. Mais peu de gens semblent voir l’ampleur du problème, pourtant devant nos yeux. Beaucoup se bercent d’illusion en croyant que la technologie et l’argent pourront réparer les dégats. Je dois être honnête et admettre que plusieurs avancées technologiques, tel le biomimétisme, offrent des pistes intéressantes pour rétablir notre équilibre avec la nature. Mais afin de contrer les problèmes de façon sérieuse, la transition doit être radicale et immédiate. Ce qui fait de moi une extrémiste, position idéologique peu encline à trouver écho dans notre monde modéré.

Je dois ranger ma colère? Peut-être. Mais une chose est certaine, c’est avec acharnement que je dois poursuivre ma quête.

Publicités