Sous mon toît vivent des adolescents. Sensibles, intelligents, relativement conscients des enjeux écologiques (je leur rabat tellement les oreilles avec mes précoccupations, il ne peuvent ignorer le problème). Et trop souvent je trouve dans notre poubelle: du plastique recyclable, du papier, des matières compostables ou pire des choses parfaitement correctes qui peuvent être données. Alors je prends le temps de les extirper de la poubelle et de les détourner du chemin de l’enfouissement. Mon geste est anodin, ridicule aux yeux de certains, mais face à moi-même, je fais ce que je considère important. Beaucoup de gens ne s’en préoccupent pas? Vais-je baisser les bras pour autant? Non, je continue de demander, de répéter. J’ai même collé un mot sur la poubelle. Notre poubelle parle. Je devrais peut-être mettre des hauts-parleur dedans et commercialiser le tout?

Publicités