Archives de la catégorie Fun

Je suis tombée sur ce vidéo qui relate le travail d’un scientifique japonais qui fait de la ‘viande’ à partir d’excréments humains. Il me semble qu’il existe des milliers de solutions avant de faire un tel projet farfelu (ou répugnant, c’est selon). Mais bon, lui, il l’a fait, et il y a gouté, pour vrai.

Publicités

Encore une fois, SWAP organise un événement d’échange de vêtements. À ne pas manquer pour la rentrée d’automne!

Pour s’inscrire via Facebook

Non je ne parle pas d’échange de couple, mais d’échange de… livres, cd, jeux vidéos! Avec SWAP on peut échanger facilement avec d’autres. Pas plus compliqué qu’à la petite école:  » Tu m’échanges tes biscuits contre mes raisins? »

Facile, simple, amusant.

Vous sauvez de l’argent, vous sauvez la planète.

http://www.swap.com/

Vous vous demandez d’où vient ce que vous consommez? Vous vous demandez où va ce que vous consommez? Vous devriez… c’est fascinant! Vincent le canneux l’a fait pour nous, avec beaucoup d’humour et des petites images:

Découvrez le parcours de la boîte de conserve ici sur son blogue

* Merci à Amélie pour cette trouvaille!

Un fort courant de déconsommation [‘unconsomption’] est en vogue partout dans le monde (même aux USA!). Plusieurs blogues racontent une volonté ferme de freiner la consommation. À commencer par le célèbre AdBusters qui milite depuis des années. Dernièrement, on voit plusieurs projets qui prônent la simplicité volontaire, sauce trendy et branchée. Dave se donne le défi de ne posséder que 100 objets! Enfin, arrive une façon vendeuse de prôner des valeurs écologiques, de rendre accessible un courant idéologique qui était nécessaire pour stoper la satanée surconsommation. Comme dit mon amie Christine à propos de projets de changement de mentalités: ‘it has to be fun, easy and popular!’. La sobriété est la nouvelle mode, et c’est bien, ça ne se démode pas! Le blogue de Unconsomption le prouve. Aujourd’hui même, BoingBoing mentionnait le cas de Kelly Sutton, ce type qui vit de façon minimaliste et qui a décidé d’utiliser Internet pour se défaire de certains biens.

Article dans Libération: ‘Vivre avec 100 objets’

Article dans le New-York Times: But Will It Make You Happy?

Est-ce la conséquence de la crise économique? Est-ce la consicence des enjeux écologiques? Est-ce un constat d’injustice sociale entre les classes qui pousse à une nouvelle modération? Je pense que c’est l’ensemble de ces éléments. Mais la sauce prend, c’est l’important. Va falloir être fort, parce que la machine des billets verts est une arme sans merci. Et si le système se rendait compte que c’est plus payer d’être économe?

Puisqu’il faut un point de départ, et qu’on part parfois de très loin, pour parler aux enfants, pour faire un message amusant et extrêmement accessible et populaire. Mon amie Annie-France m’en a parlé hier, ses petits garçons adorent!

I just discovered http://neighborgoods.net/

You can share and exchange goods with your neighbours. I hope the project will extend to Canada. I am shure it would work well here.

*

Quelle idée simple, géniale et efficace. On revient au côté pratique, aux valeurs d’échange pratique d’antan, mais avec la twist 2.o. Un site qui permet de facilement échanger, emprunter, prêter, partager, donner ou vendre des choses pratiques à vos voisins.

Pour l’instant, le projet fonctionne aux États-Unis seulement. http://neighborgoods.net/